Une librairie après la lune, pour quoi faire ?

  Cette librairie en ligne a été créée pour que des gens comme Thomas Pesquet (l’homme qui vit dans l’espace six mois l’an) ou Guirec Soudée (qui passe six mois dans la mer de glace avec sa poule Monique), puissent agrémenter leurs soirées d’hiver !
La lune depuis l’ISS par Thomas Pesquet
Guirec Soudée et Monique







              Plus prosaïquement… De 1980 à 2013, j’eus le plaisir d’éditer quelque 159 ouvrages, au travers de la revue de poésie La Foire à Bras, des éditions Canaille, L’Aube, Baleine, Après la Lune. Des rencontres par milliers, des Anapurna de manuscrits, des festivals, des amitiés à foison, des procès (l’un retentissant contre l’Opus Deiun autre, sidérant, contre l’auteure à la mémoire courte avec qui j’avais affronté – et vaincu – l’hydre 999).
Ill. Antoine Femenia
Ill. André Lefort
Ill. Annie Dissaux

      







  2013. Après la Lune met la clef sous la porte. Mon expérience éditoriale étant manifestement insuffisante pour trouver un tra-vail dans ce milieu, je consacrai mon énergie à un roman en stand-by, plus ambitieux que les précédents, racontant la vie d’un ex-chauffeur de taxi parisien notant toutes ses rencontres sur des carnets. (Si vous avez 40 minutes à tuer, regardez l’interview du merveilleux Robert Gouin, véritable mémoire vivante de la profession, qui vient de fêter ses 90 ans.)
  Trois ans plus tard, mal remis d’un quiproquo avec le fantôme de Gaston Gallimard, à la porte duquel j’avais frappé, le roman parut enfin ! Et disparut aussitôt, victime d’une diffusion calamiteuse. Un désastre éditorial aux allures de Dien-Bien-Phu, avec épisodes de guerre de tranchées avec l’éditeur, dont ma dernière vision restera son silence assourdissant lorsqu’un sien comparse, ex-reporter de guerre nourri aux neurones de biceps, m’abattit une chaise sur le crâne, le jour-même où je déclarais au Journal de Saint-Denis : "Si ce livre meurt, je meurs avec lui." Ce qui n’était pas qu’une boutade.
Graphisme : Audrey Malherbe
Voilà pourquoi "L'esprit Bénuchot", retiré des rares librairies où il fut en rayon, est disponible ici, en attendant mieux. Et comment le désir de sauver des enfers quatre années d'un travail de titan coïncida avec le désir de redonner vie à des livres qui ne méri-taient pas de passer à la trappe.